Réunion d'information sur le Projet Presqu'île d'Hérouville Saint Clair du samedi 10 Mars

A propos de la réunion d'information sur le Projet Presqu'île d'Hérouville Saint Clair, qui s'est tenue Samedi 10 Mars, dans le cadre du Mois de l'architecture contemporaine en Normandie, à l'Hotel de ville ( de 10h30 à 12h30 ), il ne semble pas inutile de commenter et compléter l'article de Ouest-France ( non signé ) du 12 mars 2018 ( page de Caen la mer ), reproduit le lendemain sur la page facebook d'HSCcmi, et le post que la page FB d'Hérouville Saint-Clair (officiel) lui consacre le même jour à 18h.

D'abord sur l'intérêt que portent les hérouvillais à ce projet : La photo n°4 fournie par HSC (officiel) montre qu'à l'évidence nous n'étions pas aussi « nombreux » qu'on nous l'affirme : une trentaine de personnes, qui n'ont guère rempli la salle du conseil. Le titre de l'article de O.F. ( «Les habitants intéressés...» ) ne rend pas vraiment compte non plus de la réalité : la plupart des personnes présentes n'étaient pas venus en curieux, la plupart ayant déjà participé à au moins un des 3 temps de concertation organisés en 2017 et devant avoir déjà pour la plupart consulté le site du projet.

L'affichage sur panneaux, visibles sur les photos 2 à 4 du même « post » FB, manquait nettement de clarté ( mieux vaut aller visiter le site dédié, très détaillé ). Heureusement Véronique Navet, urbaniste-géographe ( photo 2 ) de l'Atelier Ruelle ( dont il a fallu aller chercher le lien ) choisi comme bureau d'étude en 2016, a bien résumé les grandes étapes du dossier préparatoire constitué depuis 2011 par le cabinet d'architecte MRDV retenu lui même comme maître d'oeuvre en 2013 ( voir la synthèse «Plan Guide» de 2015 )

C'est elle aussi qui a répondu à la plupart des questions sur cette présentation générale, car en dehors de Ghislaine Ribalta, Maire-adjointe en charge de l’aménagement urbain, et de l’urbanisme, qui a lancé la réunion en lisant ( photo 3 ) un «discours d'introduction » rapide, nous n'avons que rarement entendu Elisabeth Taudière ( on ne trouve d'ailleurs rien sur cette réunion sur la page facebook de «Territoires pionniers», dont on nous donne pourtant le lien, ni sur son site ), ni les deux autres élus...

On retiendra notamment que cette partie hérouvillaise, au NordNordEst de la presqu'île, a un caractère quasi insulaire. Ce qui pose un certain nombre de problèmes :

  • On y prévoit 1200 à 1400 logements pour 2 300 habitants sur 28 hectares. La densité de population serait donc de l'ordre de 8 000 h/km2 ( 2 300 : 0,28 ). De quoi augmenter TRES sensiblement la population du quartier Hérouville-Saint-Clair - Le Bourg - Montmorency – Beauregard : on estime sur le site Kelquartier la population de cet ensemble à environ 3 300 habitants et sa densité à 820 h /km2 *1 ( Noter toutefois que les données de l'INSEE retenues par ce site sont plutôt anciennes puisqu' elles datent de 2008. Or les projets immobiliers y fleurissent déjà depuis quelques années ( http://www.herouville.net/De-nouveaux-programmes-immobiliers,856 ) .

  • Mais il apparaît vite évident que l'enjeu EcoMobilité ( présenté comme prioritaire sur le plan Guide du maître d'oeuvre en 2013/2015: p.8 ), qui relève bien entendu de la compétence de l'agglo « Caen la mer », ne sera guère envisagé dans le cadre de l'étude de l'Atelier Ruelle, qui prévoit tout de même que la RD 402 devienne l'axe central structurant du quartier, assez large pour permettre la circulation simultanée des autos, bus, et cycles, où la vitesse sera évidemment limitée. Mais on réserve 1,5 à 2 places par logement dans des parkings silos ( puisque le sous sol est inondable )*2, sans attendre les décisions de mise en place de transports en commun ( Bus puis tram ? ) pourtant nécessaires très rapidement pour les scolaires.

  • De même on ne sait pas très précisément comment on va pouvoir protéger les habitants de ce quartier des nuisances que va forcément occasionner la desserte portuaire qui « descendra » bientôt tout droit du Plateau de Mondeville, et donc de l'A13, pour aboutir à un nouveau grand rond point au Sud de cet « EcoQuartier », afin de permettre en particulier les livraisons ( dont des carburants ) sur la partie caennaise de la presqu'île.( voir ce dossier sur le site du Conseil Départemental ). Mais une nouvelle voie de TRANSIT devra être construite pour suppléer la RD 402, à l'est vers le « rond point » qui la relie au site de Renault Trucks et aux entreprises qui s'échelonnent ensuite entre Orne et canal jusqu'à Bénouville... mais aussi via la RD 226 au centre de Colombelles, et à celui d' Hérouville – par le pont (tournant) dit « de Colombelles ». Ce dernier étant bien fatigué, mais surtout bien peu pratique pour la fluidité de la circulation, on envisage ( à quelle échéance ? ) de le remplacer par un nouveau viaduc qui permettra de rejoindre la route de Ouistreham en désengorgeant la circulation dans le centre de Colombelles, et sur le viaduc de Calix. C'est cette voie à forte fréquentation ( le trafic attendu, et sans doute sous estimé, sur la future desserte portuaire est de 12 000 véhicules par jour, dont 14 % de poids lourds ) qui traversera donc la zone qualifiée de « corridor écologique » ou parc naturel, censé protéger la vue des habitants du nouveau quartier …. mais certainement pas leurs poumons ni leurs oreilles .

  • Une personne a demandé ce que deviendrait la voie ferrée de fret, désaffectée mais existante, qui pourrait sans doute être ré-utilisée ( et pas forcément comme «voie verte» pour cycles et piétons )... Question à poser au 1er vice-président de Caen la mer en charge des transports et des infrastructures de Caen la mer

Véronique Navet a ensuite présenté, précisé et commenté son projet, pour lequel on a dès lors compris que, du fait de ces contraintes ( axes imposés, mais respect d'impératifs environnementaux, conditions économiques restreintes... ) les marges de manœuvre sont étroites. Ce qu'a confirmé le « temps d'échanges sur le "comment habiter" de cet écoquartier hérouvillais à venir » qui a de nouveau été l'occasion pour le public de poser des questions, et d'exprimer des réserves, voire de lourdes craintes, dont Ouest France s'est certes fait l'écho en conclusion, mais très succinctement.*3:

  • Ce projet insiste sur le « développer son Identité industrielle et portuaire »... en ré-employant un vocabulaire emprunté au glossaire des infrastructures et installations portuaires pour des lieux désignés comme emblématiques : Estacade ( pour des manifestations ludiques et festives liées aux activités nautiques), Proue ( restaurants, Hotel,...beaux logements ), Darse ( lieu de détente, de promenade... ). Il donne beaucoup d'importance au « paysage » ( « Habiter des paysages proches de la Nature » ), à l'aspect esthétique : Belvédère, Jardin d'eau, insertion dans le paysage, structuration de l'espace, importance de l'ambiance, des espaces verts, de la lumière ( max. d'éclairage naturel ), de la gestion des eaux pluviales, de la variété des modes d'habitat ( résidentiel, collectif/individuel), et de leurs hauteurs ( plus basses côté canal, plus hautes côté « corridor écologique » ) … Il faudrait étudier dans le détail si et comment on respecte la charte de l'Eco Quartier , mais on regrette que l'urbanisme d'Hérouville n'ait pas été considéré comme un "préalable", un patrimoine à partir duquel le projet aurait pu se construire.

  • Sur la nature des sols, il a été reconnu qu'on ne savait pas encore ( à 4 ans de la fin théorique des travaux ! ), quel était leur niveau de pollution ( ni sa composition, ni les moyens de l'éliminer ! ). Un comité de pilotage doit se réunir, et des prélèvements effectués. Il se penchera aussi sans doute sur les risques d'inondation et sur la question de la ligne à Haute Tension...

  • Il y a eu quelques questions de gens intéressés ( pour y habiter ? y investir ? ) sur le prix au m2 des logements ( exorbitant à Caen ? )

  • On prévoit 25% de logement social, mais avec quelle répartition ? L'axe RD 402 ne risque-t-il pas de marquer une frontière entre «beaux quartiers» plus calmes et commerçants à l'Ouest le long du canal, alors qu'à l'Est on sera plus près du «corridor écolo», mais aussi des nuisances de la circulation ) ?

  • A propos de l'accès au futur quartier : situé de l'autre côté du canal, comment sera-t-il relié au reste de la commune ?

    => On nous a avoué que les idées de maisons flottantes, de traversée en bac et de passerelle ( tel l'ancien « Pont de Calix » *4) reliant directement à Montmorency étaient ( au mieux ? ) reportées à plus tard, du fait de la fréquence espérée du passage de bateaux croisière ( ce qui justifie en fait la construction du nouveau viaduc à la place du vieux pont tournant. )

    => Où et comment les enfants iront-ils à l'école et au collège, puisqu'il n'est pas prévu d'en construire dans le quartier ?

    => On nous promet la présence d'activités commerciales.... mais il a surtout été question de restaurants et d'hôtel. Quid des commerces de proximité ?

    => On nous parle d'activités ludiques ( surtout nautiques ) sur l'Estacade, de lieux de détente, de promenade.... mais quelle place pour les activités culturelles ? Les services publics ? Ne doit-on pas regretter également que le volet "participatif" ait été cantonné à un stand au raid des olympiades, plus fréquenté par des personnes venues faire du sport que des personnes venues parler d'urbanisme ?

    => Car on n'y a semble-t-il pas prévu non plus de salle polyvalente ( symbole patrimonial s'il en est d'une commune qui s'affirme « attachée au développement d'un tissu associatif qui répond aux enjeux d'accompagnement social de dynamisation économique et de lutte contre l'isolement ». Une des élues a suggéré ( sans rire ! ) que l'on utilise celle du Mille club de Montmorency !!! *5

 

 

 

Notes additionnelles :

*1 Un petit calcul rapide ( 3 300 : 820 = ) permet de trouver que cet ensemble aurait une surface de l'ordre de 4 km2 ( soit 400 ha ), ce que personne n'a été capable de nous dire lors de la réunion.

*2 Quelqu'un est intervenu pour un stationnement mutualisé à l'entrée de ville : on lui répond que ça ne fonctionne pas sur le long terme.

*3 On a pu noter la forte implication, à partir de ce moment-là, de Pascale Huyghe-Doyere Directrice générale de « Normandie Aménagement » ( dont la présence parmi le public n'a pas été signalée dans les autres compte rendus ), qui est plusieurs fois ( et longuement ) intervenue...

*4 voir aussi l'Histoire d'Hérouville de J-Y Mérienne : http://merienne.jy.free.fr/01herouville.htm

*5 On peut vérifier sur Mappy : la distance entre le centre commercial du quartier Montmorency ( Place des canadiens : buraliste, coiffeur, épicerie, kiné, pôle médical, pharmacie, boulangerie, annexe mairie Poste... 1000 club ) et l'arrivée sur ce nouveau quartier, est évaluée au plus court et rapide ( par le pont de Colombelles, ) à 3 kms, parcourus ( si la circulation est fluide ) en 5-6 minutes en auto moto) , 12 minutes à vélo, mais 43 minutes à pied . Donc autant de temps que pour aller au centre commercial Carrefour St Clair... comme au centre ville de Colombelles, sur la même rive de l'Orne ( donc sans les aléas de la traversée du pont tournant ), où il serait sans doute plus facile de scolariser les enfants aux niveaux primaire et collège ( que le département vient de décider de fermer ! )

Invitation pour le 21 avril 2018

Hérouville ça m'intéresse organise une rencontre le 21 avril 2018 à 10H à la salle de la Haute Folie 
 
N'hésitez pas à  transférer l'invitation  à vos contacts. 
 
Cette réunion fait suite à celle 17 février 2018 et notamment au débat qui a suivi la projection du Webdoc "Suis-moi".

 

Conseil municipal du 26 mars 2018

L'opposition n'a pas voté le budget 2018 en dénonçant notamment le manque d'investissement. Elle est intervenue aussi sur les fusions d'écoles et la convention avec l'AQJ.

Conseil municipal le 26 mars 2018

Le prochain conseil municipal aura lieu le lundi 26 mars 2018. Une réunion préparatoire aura lieu le samedi 24 mars 2018 à 10H  salle des Belles Portes avec les élus Joël Le Tensorer et Laurence Touroult.

Ordre du jour : le budget primitif - rapport annuel égalité hommes femmes - répartition des subventions  de fonctionnement - convention avec l'AQJ -  fusion d'écoles.

Cession du réseau câblé de la ville d'Hérouville à SFR

 

Ouest France du 27 mars 2018 : cession du réseau câblé de la ville d'Hérouville à SFR.

Est-ce judicieux ?

Selon un article de l'Usine Nouvelle : "L’association de consommateurs UFC-Que choisir vient de mettre à jour son comparatif des FAI (fournisseurs d’accès internet). Orange conserve sa place de leader et SFR ferme toujours la marche.

Six critères d’évaluation sont passés en revue : la satisfaction client, le nombre de plaintes reçues par UFC-Que choisir sur l’année 2016, la présence ou non de clauses abusives dans les contrats, le réseau commercial et l’assistance téléphonique, le délai de raccordement ainsi que le taux de pannes et leur traitement constaté par l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes).

Dans l’ordre : Orange est premier avec la note de 14,1/20, Free second avec 12,3 suivi de Bouygues Telecom avec 11,1/20 et enfin SFR est dernier avec 6,2/20."

" SFR voit sa note baisser de 8,3/20 à 6,2/20. Le taux de client satisfaits est en chute libre depuis 3 ans. Il est passé de 84% en 2014 à 58% en 2016. Sur la même période le nombre de plaintes annuelles reçues par UFC-Que Choisir est grimpé de 630 à 2912. En 2016 elles représentaient 68% des plaintes totales. Selon l’association, SFR a mis en œuvre plusieurs chantiers pour pallier son déficit de satisfaction : clarification des éléments de facturation et d’engagement, réorganisation du service client."

 

 

17 février 2018 : quels usages demain des coeurs de quartier - Projection de "SUIS-MOI"

Quels usages demain des coeurs des quartiers ?


Que voulons-nous pour le futur ? Beaucoup de questions se posent.
 
L'association "Herouville ça m'interesse" commence sa série de réunions sur ce thème avec la projection de "Suis-moi"web documentaire, réalisé à Hérouville avec des habitants d'Hérouville, en présence du réalisateur.
 
Samedi 17 février 2018, 10h30, salle polyvalente, Grande-Delle, Hérouville-Saint-Clair. 
 
 
#Citoyennetés #Justicesociale #Ecologie #Solidarités